MY HEART STOOD STILL

Le titre : Da doo ron ron

L’artiste : The Crystals

Le format : 45T/17,5 cm

La date de sortie :  1963

Le genre : Stupidité adolescente.

C’est qui ?: Le groupe vocal à géométrie variable dirigé par Phil Spector.

Qui joue dessus ?: La La Love/Don Randi/Hal Blaine, et d’autres dont on est pas certain.

Comment ca sonne ?: Comme une épiphanie tonitruante.

Si c’est une réédition ou un vieux machin, est-ce que ça a bien vieilli ?

Ne vieillira jamais.

Ce qu’on en pense :

Peut-être la plus grande intro de toute la musique pop enregistrée : un bourdon de cuivres à l’unisson à frémir, des clappements de mains à l’arrache, un rebond de basse hypnotisant, un roulement de batterie au son venu d’ailleurs, le tout débouchant sur un premier vers absolument niais, chanté par une gamine. N’importe quel homo-sapiens taperait du pied.

Impact immédiat, mélodie entrainante, brièveté de la chanson, thème adolescent débile : toute la panoplie de la chanson pop est là, magnifiée par le son pété de reverb du studio de Phil Spector, pour les siècles des siècles.

Comme a dit je sais plus qui : « Dieu existe, il joue de la batterie sur Da doo ron ron. »

Amen.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s