PALIMPSESTE GARAGE

Le titre : Too much tension!

L’artiste : The Mystery Lights

Le format : 33T/30 cm

La date de sortie : 2019

Le genre : Glissement de temps garage.

C’est qui ?: 4 gamins américains.

Qui joue dessus ?: M.Brandon / L.A.Solano / A. Amini / Z. Butler.

Comment ca sonne ?: Comme un nuggets. (La compile de Lenny Kaye, pas le truc de MacDo).

Si c’est une réédition ou un vieux machin, est-ce que ça a bien vieilli ?

Sans objet.

Ce qu’on en pense :

Deuxième très bon disque du groupe, après l’excellent album éponyme de 2016, et rien de nouveau.

Parce que la nouveauté, The Mystery Lights n’en a rien à cirer. Tous les « canons esthétiques » du rock garage sont là : farfisa, guitare en avant, reverb et traumatisme british invasion pur jus.

Début de l’intermède du pisse-froid :

Ouais c’est toujours pareil, ça ressemble à 10 000 trucs déjà entendus. En plus ça sonne exactement comme The Standells ou Count Five, on se croirait en 1966. Y’ a même un passage pompé sur « What goes on » du Velvet. C’est pas ça qui va faire avancer le schmilblick. Je retourne réecouter Radiohead, ça au moins c’est moderne.

Fin de l’intermède du pisse-froid .

On ne se l’explique pas, mais un triste sire a réussi à glisser sa prose dans ces lignes. Nous en sommes désolés, surtout que nous ne cautionnons pas ces propos rétrogrades. Encore un qui pense que le rock’n’roll est un art majeur…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s