PAS MOU DU TOUT

Le titre : Sunshine rock

L’artiste : Bob Mould

Le format : 33T/30 cm

La date de sortie : 2019

Le genre :Rock indé quand ça voulait encore dire quelque chose 

C’est qui ?:Le guitariste de Oussequeredou et le Yoda de Black Francis

Qui joue dessus ?:Bob Mould et deux autres gars inconnus au bataillon

Comment ca sonne ?:Comme un orage électrique, sans paratonnerre

Si c’est une réédition ou un vieux machin, est-ce que ça a bien vieilli ?: 

Sans objet

Ce qu’on en pense:

Les amplis dont les potards vont jusqu’à 11 ont été inventé pour Bob Mould. 

Après avoir traumatisé Black Francis avec Hüsker Dhü, Bob Mould a formé Sugar, établissant le son de ses productions futures. Au terme de Sugar, il a continué à sortir des albums, honorables mais moins inspirés.

On connait l’anecdote de l’annonce sur le mur de la fac disant « groupe recherche bassiste  fan de Peter Paul & Mary et Hüsker Dhü », le résultat donnant naissance à Pixies.

A l’écoute de l’album le gros Charles doit raser les murs. Le patron est revenu et ca va chier. Pixies doit sortir un album cette année, ça a intérêt à être du même niveau…

Black Francis donnerait un bras pour pouvoir écrire de nouveaux des morceaux de la trempe de « I Fought ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s