ANGRY ALBION

Le titre : Joy as an act of resistance

L’artiste : Idles

Le format : 33T/30 cm

La date de sortie : 2018

Le genre : En colère.

C’est qui ?: Un groupe de Bristol.

Qui joue dessus ?: Joe Talbot/Adam Devonshire/Mark Bowen/Lee Kiernan/John Beavis.

Comment ca sonne ?: Âpre, et plein de ressentiments. 

Si c’est une réédition ou un vieux machin, est-ce que ça a bien vieilli ?

Sans objet.

Ce qu’on en pense:

Brutal, en colère, le groupe anglais Idles poursuit sur sa lancée, batte de criquet en bandoulière et gants de boxe enfilés. On ne vous sortira pas la vieille scie du « toujours difficile deuxième album » (c’est pas la presse musicale ici), ce disque étant excellent.

Enfin, excellent dans le genre, parce que si vous voulez écouter des chansons du style « Mrs Robinson », c’est raté. Des chansons, il n’y en a presque pas, mais il y a le coup de boule, c’est le principal. 

La production, rêche, met parfaitement en valeur le propos, à savoir : je suis pas content et ça va chier (production de Nick Launay, sommité Indie-Rock : Birthday Party, PIL, Nick Cave, Supergrass, etc….que des vedettes).

Ces gens étant Anglais, et du Sud en plus, on comprend assez bien ce que hurle le chanteur, sans pour autant avoir un DEUG en langues étrangères. Et on constate ravi que les textes, percutants et simples, sont plutôt très bons, ce qui n’arrive plus très souvent.

Au bout du compte, les Anglais en colère ont beaucoup fait pour la musique rock. Pantalonnade du Brexit aidant, on se prend à espérer… 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s