BOUCAN SUPRÉMATISTE

Le titre : Schlagenheim

L’artiste : Black Midi

Le format : 33T/ 30 cm

La date de sortie : 2019

Le genre : Groupe de rock avec de vrais musiciens

C’est qui ?: Des gamins Londoniens

Qui joue dessus ? : Cameron Picton / Georgie Greep / Matt Kelvin / Morgan Simpson 

Comment ca sonne ? : Wunderbar!

Si c’est une réédition ou un vieux machin, est-ce que ça a bien vieilli ?

Sans objet.

Ce qu’on en pense:

Au même titre que Can, Suicide ou The Fall, Black Midi est une curiosité. Une de celles qu’on aime sans pour autant savoir pourquoi. Une musique qui échappe à l’analyse critique (vous me direz avec la musique rock c’est pas dur, le terme analyse critique pouvant paraître, à juste titre, comme un gros mot). Une musique qui n’en est pas. Ni mélodie, ni refrains, ni riffs, ni chansons. A la place, une sensation. 

Est-ce du à une utilisation particulière du spectre musical ? au rythme (s) ? à une fréquence particulière? On n’en sait rien, toujours est-il que la sensation demeure et qu’on peut constater qu’une musique rock dépouillée de tous ses artifices habituels fonctionne pourtant. A la manière d’un équivalent blanc du blues.

Selon Peter Guralnick : « le blues est une sensation ». Force est de constater que le blues, le vrai, celui du Delta du Mississippi présente des similitudes: pas vraiment de chansons, mais une scansion rythmique, un son, procurant une sensation, témoignant d’une intention et d’un ressenti. 

La presse musicale range Black Midi dans la catégorie post-rockou math-rock, deux inventions qui relèvent de la pure connerie, dans le but de coller une étiquette aux groupes pénibles genre Toirtoise ou Lysistrata. Une avant-garde de pacotille. Ce genre d’approche est éminemment difficile à tenir, comme en témoigne la montagne de groupes catégorisés post-rock/math-rock, tous plus chiants les uns que les autres. 

Avec Black Midi, rien de tout ça. Un disque au son mortel, une musique exécuté avec une précision terrible, un truc qui ne ressemble à rien d’autre, comme Can, comme Suicide, comme The Fall.

Considérant que ce genre de groupe est extrêmement rare, on attend la suite avec impatience.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s