DE PROFUNDIS

Le titre : Braindrops

L’artiste : Tropical Fuck Storm

Le format : 33T/ 30 cm

La date de sortie : 2019

Le genre : En dehors des clous

C’est qui ?: Des Australiens (en fait deux anciens de « The Drones » avec un bout de « High Tension » et un bout de « Mod Con »)

Qui joue dessus ? : Gareth Liddiard / Fiona Kitshcin / Erica Dunn / Lauren Hammel 

Comment ca sonne ? : Tordu

Si c’est une réédition ou un vieux machin, est-ce que ça a bien vieilli ?

Sans objet.

Ce qu’on en pense:

Sorte de « supergroupe » de l’underground des antipodes, Tropical Fuck Storm publie son deuxième album. Ne choisissant pas la facilité, les australiens essaient de se cacher sous les apparences d’un groupe low-fi à la con (vous savez ces groupes qui jouent faux exprès avec un son pourri et ont un visuel « fait à la maison » pour faire comme Daniel Johnston, mais ne sont pas foutu d’écrire une chanson). Pourtant, il n’en est rien.

En effet, de prime abord, la pochette est parfaitement hideuse, mais bon, on en à vu d’autres. On sort le disque de la pochette et là….malheur…c’est quoi ce disque rose fuchsia ?! Au cas où on n’aurait pas compris, le dessin horrible de la pochette est reproduit sur le macaron…

A l’écoute, les premières secondes, c’est pareil. Encore un machin avec des guitares bizarres qui se prend pour Can ou Sonic Youth. Sauf que ce n’est valable que…pour les trente premières secondes. Cachées derrière des arrangements atones se dissimulent de vraies chansons. En accord avec Charlie quand il dit « Le beau est toujours bizarre », le groupe passe son temps à « déjouer », avec des parties de guitares étranges et des lignes de basses « à coté ». Il n’empêche que le résultat est une suite de neuf morceaux magnifiques.

On en arrive même à penser que Tropical Fuck Storm ressemble à ce qu’aurait pu devenir Arcade Fire, sans le melon de Win Butler et Regine Chassagne. (Alors eux on les plaint, quelqu’un devrait leur dire que ce n’est pas parcequ’on cite Duchamp que de la musique balucharde va se transformer en or). 

Au milieu de la soupe froide généralisée, genre Fontaines D.C. et The Murder Capital, Tropical Fuck Storm sauve 2019 à lui tout seul.

Excellent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s