GARAGE DEUX PLACES

Le titre : Warzone Earth

L’artiste : Peter Buck

Le format : 33T/30 cm.

La date de sortie : 2015

Le genre : Détendu dans son garage

C’est qui ?: Le guitariste de R.E.M.

Qui joue dessus ?:  Peter Buck, Kurt Bloch, Chris Slusarensko, Krist Novoselic, Bill Rieflin, Jeff Tweedy

Comment ca sonne ? : Un peu comme Count Five ou The Standells

Qualité du pressage :

Bonne.

Mississippi Records – Pressage US

Ce qu’on en pense :

Vous vous souvenez de Peter Buck ? En 1991 c’était le roi de la mandoline avec son pote Michael Stipe , qui lui se prenait comme d’hab pour Ian Curtis, dans une vidéo toute moche qui passait en boucle sur MTV. Quel blaireau quand même Michael Stipe quand il s’y met! Peut-être qu’aux US ça passe, mais franchement, il pensait vraiment qu’en Europe personne n’allait capter qu’il avait piqué sa gestuelle au chanteur de Joy Division ? Il a du croire que l’Angleterre c’était le Midwest….Enfin, on s’en fout, c’est pas le sujet.

Peter Buck, donc, guitariste de R.E.M. (se reforment pas eux ? c’est bizarre), a eu une vie après avoir été une mégastar du Rock’n’Roll pour fac d’Éco, une autre vie après la fin de son groupe. Et qu’est ce que ça fait un guitariste quand ça ne sait pas quoi faire? Ça monte un groupe de rock-garage. Comme à 15 ans. A la dure, un peu pour rigoler, sans promo et sur un petit label dans un bled pourri où il pleut tout le temps, Portland OR. (A la dure, c’est pour de faux, parce que si ce garçon n’a pas fait n’importe quoi de ses sous, il n’a probablement plus besoin de travailler jusqu’à la fin de ses jours).

Détendu du slip et sans être obligé par ses collègues de R.E.M. de jouer un ré mineur toutes les 4 mesures, les morceaux de Peter Buck sont bons, voire très bons, comme on aime (c’est à dire guitare/basse/batterie, distortion, et le chanteur qui gueule « one, two, three, four » au début). Aussi bons que ceux de certains de ses collègues dont il pourrait être le père.

Les disques de Peter Buck sont uniquement édités en vinyle et ne sont pas pas disponibles sur les plateformes dématérialisées. Une homme de goût. Et n’allez pas me dire que c’est une attitude élitiste. Cette musique, désormais, tout le monde s’en fout (ces albums ne sortent d’ailleurs pas en Europe).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s