ASPARTAME

Le titre : 9 Songs About Love

L’artiste : Jonathan Edward Sunde

Le format : 33T/30 cm.

La date de sortie : 2020

Le genre : Prof d’anglais

C’est qui ?: Un mec de la campagne

Qui joue dessus ?:  Jon Sunde, Andrew Thoreen, Shane Leonard

Comment ca sonne ? : Un peu comme Crosby, Stills, Nash & Young (de loin)

Qualité du pressage :

Exécrable. Pourri de clicks, sur les deux faces, un véritable honte. Comme ils ont de l’humour chez Because Music, ils fournissent le CD en insert….

Vietnam – Pressage FR.

Ce qu’on en pense :

En mettant un coup de pied dans un arbre, vous récolterez une bonne douzaine de musiciens comme J.E Sunde (bon, pas n’importe quel arbre, il faut qu’il soit de la variété lithocarpus folkus arboricum).

En effet, des types à lunettes qui chantent des chansons tristes avec leur guitare, on en trouve à chaque coin de rue. Heureusement, certains d’entre eux sortent un peu du lot. Ce sont en général ceux qui savent écrire des chansons ou de belles mélodies.

Ce genre d’album étant souvent produits de la manière la plus « plan-plan » qui soit (c’est le cas ici, on se croirait dans une pub pour une assurance habitation…), seules comptent la qualité d’écriture, les harmonies quand il y en a, et surtout la faculté du musicien à sortir des mélodies. C’est heureusement ce que l’on trouve sur des titres comme « Love gone to seed » et surtout « I don’t care to dance » (sorte d’hommage à Leonard Cohen, la voix du barde sémite en moins).

Le titre du disque, « 9 songs about love », fout un peu la trouille (pour mémoire, Steve Albini avait intitulé un de ses albums avec Big Black : « Songs about fucking », ce qui, vous en conviendrez surement, est bien plus prometteur).

Il n’empêche que ce disque est plutôt bon, un peu comme on dit « bon comme le pain ». L’ennui c’est que quand on l’écoute, on a l’impression d’être en train d’acheter des fringues chez Hollister.

Si vous voulez plaire aux instituteurs, en laissant entendre que sous des dehors un peu rude, vous êtes en fait un grand sentimental, dites que vous aimez ce disque.

Ou plutôt non, dites que vous aimez Dylan, c’est plus classe, et votre dignité s’en portera mieux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s