AMERICAN IDIOT

Le titre : Punk 45: Kill The Hippies! Kill Yourself! The American Nation Destroys Its Young (Underground Punk in the United States of America, 1973-1980 Vol. 1)

L’artiste : Des groupes américains des années 70

Le format : 2x33T/30 cm.

La date de sortie : 2013

Le genre : No Elvis, no Beatles or Rolling Stones

C’est qui ?: Sans objet

Qui joue dessus ?: Pere Ubu, Flamin’ Groovies, Johnny Thunders…et autres

Comment ca sonne ? : Electrique

Qualité du pressage :

Parfaite.

Pressage original de 2013 – Soul Jazz Records – Pressage UK

Ce qu’on en pense :

Soul Jazz Records, un label qui a la classe.

Sa spécialité : les compilations consacrées à un style musical clairement défini, circonscrit dans une période historique donnée. Fondé à Londres dans les année 90, la label était auparavant spécialisé dans le Reggae, le Funk et la Soul (avec notamment les compilations « New Orleans Funk », à tomber raide de joie et qu’on devrait distribuer gratuitement dans toutes les écoles). Ils ont depuis quelques années « élargi le spectre », comme on dit quand on veut se la péter.

Comme par exemple avec les compilations « Delta Swamp Rock » (à faire s’évanouir n’importe quel fan de Tony Joe White) ou les compilations « Country Soul Sisters » (que des filles, que de la country, et des disques qui vous montreront qu’en fait, vous ne le saviez pas, mais vous adorez la country-music).

Chaque compilation est systématiquement accompagnée d’un travail éditorial présentant les enregistrements, avec des notes de pochettes de haute tenue et un travail de re-masterisation exemplaire. Tellement bien foutu qu’on serait quasiment prêt à acheter n’importe laquelle des références du label, même la compile de musique caribéenne, ou celles consacrées au Hip-Hop New-Yorkais du début des années 80 (ça on l’a fait, et c’est vachement bien, même si le disquaire, un peu surpris, nous à demandé si on était bien sûr de ce qu’on faisait…)

Pour ce disque le sujet est donc : des 45T de groupes américains punk ou proto-punk sortis entre 1973 et 1980 mais n’étant pas de New-York (c’est écrit dans les notes de pochettes, et on vous l’a dit, ces gens sont précis et attachés à la contextualisation historique). Donc pas de Ramones, pas de New-York Dolls pas de….toute la clique du CBGB. Pas le sujet.

Le sous-titre du disque parlant pour lui (« Kill the Hippies. Kill Yourself ») on à compris qu’on est pas là pour rigoler. Au menu : Pere Ubu, Johnny Thunders & The Heartbreakers, Flamin’Groovies, mais aussi des groupes peu connus, comme The Urinals (un hommage à Duchamp?) avec un formidable « I’m a bug » , ou The Deadbeats avec « Kill The Hippies ».

Tout un programme. Celui d’une musique en dehors de la bienséance, bruyante, grossière et percutante, même quarante ans plus tard. Enfin, pour les gens nés au XXème siècle. Pour ceux du siècle suivant, pas sur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s